Comment installer des marches d’escalier en bois dur ?

 

L’installation de marches d’escalier en bois dur peut préserver un escalier existant dont les marches sont usées, ou peut mettre à jour une volée d’escalier qui a été recouverte d’un autre matériau. Bien qu’il s’agisse d’un projet particulièrement difficile, il vaut la peine d’être entrepris et les résultats peuvent être étonnants.

Les compétences et les outils requis

L’installation de marches d’escalier en bois dur nécessite des compétences intermédiaires ou avancées en matière de travail du bois. La précision et la patience nécessaires pour obtenir des résultats satisfaisants dépassent les capacités de la plupart des débutants en matière d’amélioration de l’habitat. Même les propriétaires qui ont réalisé plusieurs projets de menuiserie peuvent trouver que ce projet est particulièrement difficile en raison de la quantité de coupe et d’ajustement nécessaire.

Pour installer des marches en bois dur, vous aurez besoin de quelques outils de base pour travailler le bois. Cela comprend une scie à onglets pour des coupes lisses et précises, ainsi qu’un marteau, des pinces, un pied-de-biche et un jeu de clous. Un pistolet à clous peut remplacer le marteau et le jeu de clous, à condition d’utiliser des clous de finition.

Le choix des bandes de roulement

Le choix du bois dur pour ce projet dépendra en grande partie du budget et de l’esthétique souhaitée. Toutefois, le budget peut être considérablement réduit si l’on choisit un fabricant qui propose des marches d’une longueur proche de celle souhaitée ou le double de la longueur nécessaire.

Choisir des longueurs de 180 cm est une erreur si l’escalier fait 120 cm de large, et utiliser deux morceaux de bois pour une seule marche, non seulement paraîtra étrange, mais augmentera également le risque de voir l’escalier grincer plus tard. Prévoyez d’utiliser un seul morceau de bois pour chaque marche, mais choisissez une longueur qui entraîne le moins de gaspillage possible.

Même si vous souhaitez réduire les déchets au minimum, commandez une planche supplémentaire en cas de défaut esthétique ou de coupure accidentelle. La commande d’une planche de remplacement peut entraîner un retard de plusieurs semaines, laissant le projet inachevé.

Démarrer le processus d’installation

Ce tutoriel suppose que l’escalier n’a pas de rampe soutenue en partie par les marches. Si ce n’est pas le cas, pensez à faire appel à un professionnel. L’enlèvement et le remplacement ultérieur d’une rampe et de balustres sont une tâche difficile.

Si, toutefois, il n’y a pas d’obstacles, vous devez commencer par enlever la moquette ou le carrelage qui recouvre l’escalier existant. Ensuite, enlevez les marches existantes à l’aide d’un pied-de-biche. Terminez cette étape en utilisant une paire de pinces ou un marteau pour enlever toutes les attaches qui restent sur l’escalier, y compris les clous, les agrafes et les punaises.

L’installation individuelle des marches d’escalier en bois dur

Lors de l’installation de marches d’escalier en bois dur, il est important de mesurer et d’ajuster chaque marche individuellement. Chaque escalier peut varier légèrement, d’où l’inopportunité de produire des coupes en masse.

  • Commencez par mesurer la distance entre les deux murs qui entourent votre escalier. Si votre escalier est ouvert d’un ou des deux côtés, mesurez jusqu’aux bords extérieurs des limons et ajoutez la longueur nécessaire pour que la marche les dépasse.
  • Si des murs entourent l’escalier, réglez une scie à onglet à un angle de 30 degrés, de sorte que la face de la marche soit légèrement plus grande que l’arrière lorsqu’elle est coupée.
  • Marquez au crayon la planche que vous utilisez pour la marche de l’escalier. Soyez aussi précis que possible.
  • Découpez la planche en gardant à l’esprit qu’une planche légèrement trop longue est préférable à une planche trop courte.
  • Placez la planche sur les limons. Faites les ajustements nécessaires pour assurer un bon ajustement. Si vous avez une semelle qui ne s’appuie pas contre un mur, vérifiez que la semelle s’étend correctement au-delà du longeron.
  • Clouez la planche en place, avec deux clous pour chaque longeron.

La finition

Une fois que toutes les marches de l’escalier sont en place, les travaux de finition peuvent commencer. Commencez par remplir toutes les entailles laissées par les clous avec un mastic à bois assorti. Laissez sécher le mastic et poncez la zone jusqu’à ce qu’elle soit lisse.

Une fois les trous des clous comblés, peignez, teignez ou finissez les marches en bois dur. Bien que la préférence esthétique dicte le choix de la finition, assurez-vous de choisir un produit de haute qualité qui pourra résister à une utilisation intensive. Suivez les instructions du fabricant lors de l’application du produit choisi, en gardant à l’esprit que plusieurs couches soient préférables à une ou deux applications plus épaisses.

Conclusion

Les propriétaires qui ont la compétence technique et la patience nécessaires pour mener à bien ce projet devraient trouver que les résultats en valent la peine. Les autres propriétaires qui n’ont pas encore confiance en leurs capacités de menuiserie devraient envisager de faire appel à un professionnel pour installer les marches. Une entreprise spécialisée dans l’installation de planchers et d’escaliers en bois dur devrait être en mesure de créer un escalier digne d’être un point de mire dans votre maison.

Bruce Mercier
facilisis ut dolor ut id, risus felis Curabitur sed et, dapibus